Le portage salarial avec Portage Online

Un homme d’une trentaine d’années, chemise, cravate, grand sourire et dents blanches regarde par la fenêtre la main droite appuyée sur la fermeture métallique. Il regarde vers l’extérieur, très confiant.

Vous souhaitez vous faire un avis sur le portage salarial ? Vous en avez entendu parler ? Vous avez besoin de mieux comprendre ses avantages et inconvénients avant de vous lancer ? Notre guide a été conçu pour répondre à vos interrogations, et vous donner des informations concrètes sur ce système contractuel. Dans cette section, nous abordons la définition, le fonctionnement ainsi que les  principes du portage salarial. 

Le portage salarial, c'est quoi ?

Le portage salarial est une relation contractuelle tripartite entre un salarié porté, les entreprises clientes pour lesquelles il effectue des missions, et l’entreprise de portage salarial avec laquelle il a un contrat. Dès lors, le salarié peut exécuter des prestations de façon autonome, en bénéficiant des avantages d’un statut de salarié. Créé en 1985, ce dispositif entre dans le code du travail en 2008. Cependant il est entouré d’un grand flou juridique. Il faut attendre 2015 pour que son champ d’application légal soit clairement défini. C’est donc une pratique formalisée très récemment. Outre la relation tripartite, la législation stipule entre autres que le salaire minimal en portage salarial est de 75% du plafond de la sécurité sociale. C’est-à-dire 2533€ nets par mois en équivalent temps plein. Initialement réservé aux cadres, le portage est désormais ouvert aux personnes diplômées d’un bac +2 ou ayant 3 ans d’expérience significative dans leur domaine.

Le portage salarial permet à un expert de développer une activité professionnelle de manière indépendante, sans prendre les risques liés à l’entrepreneuriat. Il lui donne aussi l’occasion de déléguer les tâches administratives, comptables et fiscales liées à son activité. Ainsi l’expert peut se concentrer sur ses missions et son portefeuille de clients. Le salarié porté possède une expertise et une autonomie qui lui permettent de trouver ses clients et de négocier sa prestation. La société de portage lui assure une sécurité administrative, un bulletin de paie ainsi qu’une couverture sociale. Elle se rémunère en prélevant des frais de gestion sur les prestations du salarié, et elle verse les cotisations sociales liées au chiffre d’affaires du salarié. Grâce au portage, le consultant bénéficie d’un mode de travail autonome, et de la sécurité du salariat, sans avoir à créer et gérer une entreprise.

Le concept de portage salarial ?

il y a 3 protagoniste : le salraié porté, l'entreprise de portage et le client

Concrètement, la société de portage est un intermédiaire entre le professionnel indépendant et ses entreprises clientes. Tout d’abord, le consultant signe une convention d’adhésion avec l’entreprise de portage. Cette dernière formalise leurs relations sur des points tels que les frais de gestion, l’assurance responsabilité civile, ou encore les caisses de retraite. Le professionnel convient ensuite avec ses clients d’une mission, ses honoraires et ses modalités d’intervention. Une fois cette négociation effectuée, c’est la société de portage qui signe le contrat de prestation avec l’entreprise cliente, et qui édite le contrat de travail du salarié. C’est aussi elle qui effectuera la facturation, qui percevra les honoraires liés à la prestation, et qui versera un salaire net au salarié en lui fournissant un bulletin de salaire. Le salarié porté bénéficie donc d’un dispositif entre le travail indépendant et le salariat.

Comment fonctionne le portage salarial ?

Le salarié en portage salarial a un mode de travail proche de celui d’un entrepreneur. Il gère son portefeuille de clients, ses honoraires, ainsi que ses modalités de mission. Il dispose d’une autonomie professionnelle complète. En revanche, il doit rendre des comptes chaque mois à la société de portage qui l’emploie, afin de décrire son activité. Comme au sein d’une entreprise classique, il a l’obligation de respecter les engagements de son contrat de travail, sous peine de voir ce contrat rompu. De même, il bénéficie des fonctions support de son entreprise porteuse en termes de gestion administrative, de facturation, d’encaissement, ou encore de calcul des charges sociales. Il bénéficie aussi d’une assurance santé et d’une mutuelle prévoyance, ainsi que d’un parcours de formation gratuit. Il a l’avantage de pouvoir s’entourer du réseau de consultants évoluant dans la même entreprise de portage salarial. Enfin, il bénéficie des conseils de l’équipe de sa société porteuse. Il peut donc travailler sur ses compétences techniques, sa prospection ou encore son discours commercial

En résumé, le portage salarial apporte un encadrement légal et un accompagnement à un professionnel indépendant.

Vous avez une question ?

Nous sommes ici pour vous aider. Au besoin, consultez notre FAQ, envoyez-nous un email, optez pour l’option “être rappelé”. Vous pouvez aussi  contacter nos experts au 09 72 101 101